Hissez le pavillon noir-Norman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hissez le pavillon noir-Norman

Message par Mr Liddell le Lun 24 Oct - 18:44

Premier scénario sélectionné:

Lorsque une légende oubliée de Bretagne refait surface

Et les contraintes d'écriture:

1:une jeune femme habitant une petite ville côtière. Auberge très prisée des marins.
2:arrivée/retour d'un vaisseau fantôme.
3:naissance d'une légende.

En Finistère s'écrivait l'un des plus grands mystères d'une époque chargée de légendes. Dans un petit village de quelques milliers d'âmes, une malédiction s'abattait sur ses habitants depuis des générations. Au milieu des cris et des larmes, deux enfants s'aimaient depuis leur naissance, à quelques heures d'intervalle. Hector, fils de l'instituteur du village, se rêvait en écrivain populaire, et Gwen, la belle rousse aux yeux verts, qui travaillait dans la taverne du coin avec sa mère, attirant le regard des hommes du village restés là.
L'amie d'enfance et premier amour avait perdu son père dix ans auparavant, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, et son cœur s'était refermé sur lui. Alors, le garçon avait promis de sillonner les océans pour le retrouver, et ainsi faire battre son cœur à nouveau.
La guerre battait son plein sur le continent lorsqu'il s'inscrivit dans l'une des plus prestigieuses écoles militaires du pays breton, dans la cité des ducs. Elève brillant et technicien hors pair, son choix de carrière se porta vers la marine, pour donner corps à ses nouvelles ambitions de voyageur au long cour, et ambitionner de retrouver le père de sa bien-aimée. Alors en mer et livrant bataille aux furieux ibères, l'écho breton parvint jusqu'à lui. De nombreux navires, parfois vieux de centaines d'années, ont fait leur retour dans la petite cité portuaire, sans traces de leurs anciens hôtes. Victorieux, le jeune garçon fut envoyé sur place, avec son propre navire, et de faire une stupéfiante découverte.
Une vieille légende bretonne refaisait surface de temps à autres, dans les récits des anciens au coin du feu, celle de l'île des trépassés. Cette fois, elle avait pris vie, et lorsque le jeune en foula le pied, il observa le visage de nombreux disparus, perdus dans les limbes de cette île qui constituait leur tombe à tous. Il chercha, sans jamais le trouver, l'homme qui avait brisé le cœur de sa chère Gwen. L'histoire d'un amour impossible, et d'une jeune femme qui perdit les êtres les plus chers de sa vie. On dit même qu'elle s'embarqua sur un bateau pour les rejoindre, sans indiquer qui ou ce qu'elle trouva. Des années plus tard, c'est certain, elle revint au village, en compagnie d'un petit garçon, et elle s'occupa seule de la taverne.
La légende de l'île des trépassés pourrait bien refaire surface.

puis dans une deuxième partie: Votre flotte s'empare d'un navire ennemi, spécialisé dans le commerce d'esclaves. A votre grande surprise, ceux-ci ne sont que de simples enfants, d'un peuple inconnu. Et s'il représentait la plus grande des menaces?

Voilà l'histoire du Capitaine Horn, de son œil écarlate, et de ses hommes, les boucaniers des mers du sud. On ne connaissait pas grand chose de son passé, on disait qu'il était né sur le nouveau monde, au milieu des indigènes, et que ses hommes étaient tous d'anciennes lames au service des puissants, parfois bien au contraire, on les décrivait comme des criminels de la pire espèce, évadés des pires bagnes ou ils s'étaient forgés, dans la fureur et le sang. Toujours est-il que lors de l'une de leurs aventures, ils firent l'acquisition d'un navire abritant des esclaves un peu particulier, des enfants à peau brune et des yeux sombre, comme les ténèbres. Alors au crépuscule de sa vie, la cargaison lui couterait beaucoup. Certains de ses hommes furent pris de folie, et d'autres succombèrent à d'étranges maux accordés aux enfants sombres. Bientôt, le capitaine Horn fut piégé et emprisonné par un ancien frère d'arme. Ces fines lames pensaient livrer et bataille, découvraient des marins décimés par un mal étrange, que personne n'arrivait à expliquer.
"Des gamins à peaux brunes, jaunes ou rouges enfermés dans la cale du bateau (...)ceux là, viennent d'une île bien au sud de tout, et leurs parents ne vous laissent pas entrer vivant, mais nous leur avons mis la misère!" ricanait le vieux capitaine.
A leur retour, l'ennemi emprisonné, les enfants furent étudiés:
"ils n'ont rien d humains, et viennent d'un autre monde".
Autour du célèbre John Hobbes, une expédition fut montée vers l'île qui faisait fantasmer les uns, et cauchemarder les autres. Un indigène, le frère Batu, fut chargée de communiquer avec ce peuple étrange, celui-ci n'inspirait pas confiance. D'un côté, Horn emprisonné brisait ses chaînes, trouvait au bagne un nouveau terrain de jeu qui confirmait ses qualités naturels de leader et ennemi de la couronne, au point de brûler la tête du roi et de tous ses hommes, et de l'autre, des scientifiques qui découvraient les pires tourments, des rochers en forme de gueule monstrueuse, à la végétation et aux bêtes inhospitalières, et au peuple, belliqueux, à l'œil écarlate.
Ou comment le pire des hommes de mer, venu de nulle part mit le feu et à sang au vieux monde qui lui menait la vie dure, et ou le piège qu'il avait tendu leur expliqua les origines du dit marin. Trop tard pour les sauver .


avatar
Mr Liddell
Admin

Messages : 22
Date d'inscription : 17/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum